Actualités | Centre de formation et innovation Bois PE

Le laboratoire GEMH co-encadre une thèse dédiée aux poutres en bois lamellé-collé



​Dans le cadre d'une collaboration avec le Laboratoire d'Étude et de Recherche sur le Matériau Bois (LERMAB) et le Syndicat National du Bois Lamellé collé (SNBL), le laboratoire GEMH a co-encadré une thèse sur la problématique de la compression transverse des poutres de structure en bois lamellé-collé et de leur renforcement par vis.




Cette étude, réalisée par Damien Lathuillière, doctorant employé par la société SFS intec, a permis de répondre à une "aberration", selon les bureaux d'étude, de l'Eurocode 5, règles de conception des structures en bois.

Cette étude a débuté en 2012 à Egletons par un stage du Master Génie Civil IMRO d'où est issu le doctorant.

Sur la base d'essais expérimentaux à l'échelle 1 et d'une analyse par corrélation d'images, le consortium scientifique a permis de mettre en évidence des phénomènes de diffusion des efforts au droit des appuis de poutre, phénomène ignoré par la réglementation, permettant de justifier d'une diminution des surfaces d'appuis.

Depuis, un amendement a été rédigé pour prendre en compte ces effets afin de modifier la rédaction du règlement. 
En complément de ce travail, Damien Lathuillière a proposé une technique de renforcement de ces zones d'appuis pour accroitre la performance mécanique de ces structures.

Aujourd'hui, des solutions constructives sont proposées et ont fait l'objet d'une présentation publique de l'ensemble de ces travaux de thèse le 22 octobre à Epinal, au sein de l'École Nationale Supérieure des Technologies et Industries du Bois (ENSTIB).

+ d'infos 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Ces articles pourraient vous intéresser :
< >

Recherche







La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie suivante :
Actions de formation















Document sans nom



FOMATIONS INNOVATION R&D EDITION RESSOURCES INFOS PRATIQUES