Financer sa formation

Formation continue dans le bâtiment : y voir plus clair en 3 points



Difficile de s'y retrouver ! Avec les changements apportés par la loi sur la formation (notamment le compte personnel de formation) et la simplification du calcul de la participation de l’employeur à la formation professionnelle continue, il n'est pas évident de se situer. Bois PE a souhaité faire le point et apporter quelques éclaircissements sur 3 points majeurs. Avec un oeil particulier sur le cœur de notre métier : la formation continue, courte et pratique pour les entreprises du bâtiment.



Mylène Tourneix, Assistante formation, accompagne les stagiaires dans le montage des dossiers de formation Bois PE.
Mylène Tourneix, Assistante formation, accompagne les stagiaires dans le montage des dossiers de formation Bois PE.


 

1- LE COMPTE PERSONNEL DE FORMATION (CPF)


Depuis le 1er janvier 2015, le Compte personnel de formation remplace le Droit individuel à la formation (DIF). Le CPF concerne uniquement les  formations de longue durée  (≥ 70 heures pour la période de professionnalisation) certifiantes et qualifiantes (Diplômes, Titres, CQP…) délivrées par l’Education nationale, l’AFPA, les CFA , MFR, Compagnons… ou des formations inscrites dans les listes nationales et régionales. 

En résumé :
> pour des formations longues

> certifiantes et qualifiantes
> délivrées par l’Education nationale, l’AFPA, les CFA…


 


2- LE PLAN DE FORMATION


Le plan de formation  de l'entreprise décrit l'ensemble des formations proposées par l'employeur à ses salariés. Il est fixé pour l'année à venir, peut être en présentation libre ou inspiré de modèles. Pour les entreprises de + de 10 salariés il est recommandé d’utiliser le plan de formation type proposé par Constructys. Ce dernier servira alors de dossier de financement (en téléchargement ci-dessous).

Le plan de formation concerne uniquement  les formations de courte durée  (à partir d’une journée) délivrées par des centres de formation comme Bois PE, les interprofessions, les centres techniques, les organisations professionnelles…

Pour les entreprises de moins de 10 salariés (TPE), la réforme de la formation ne change rien au dispositif. A la différence des entreprises de plus de 10 salariés, pour qui les négociations sont en cours, avec un risque d’une prise en charge très faible des formations non obligatoires (baisse des cotisations de 1,6 % à 1%). Découvrir les formations obligatoires : www.formations-obligatoires-btp.fr


A noter que la loi n'oblige pas l'employeur à mettre en place un plan de formation, mais l'y incite fortement. L'employeur est donc libre de déterminer sa politique de formation et de choisir les salariés qu'il souhaite en faire bénéficier.

Enfin, le salarié garde sa rémunération  durant sa formation et les frais d'inscription, hébergement... sont à la charge de l'employeur.

En résumé :
> concerne les formations courtes (donc les formations Bois PE)
> les formations sont proposées par l'employeur

> le plan de formation n'est pas obligatoire mais recommandé
> la prise en charge est inchangée pour les moins de 10 salariés

 



-

3- L'ENTRETIEN PROFESSIONNEL


Un entretien professionnel  obligatoire tous les deux ans , distinct de l’entretien annuel d’évaluation, fait son entrée dans le Code du travail depuis mars 2014. Pilier de la gestion des ressources humaines, il doit permettre au salarié d’être acteur de son évolution professionnelle. Il vise également à encadrer la nouvelle responsabilité sociale des entreprises en matière de formation de leurs salariés. Il permettra pour les entreprises de + de 10 salariés de construire leur plan de formation. Les premiers entretiens devront tous avoir été réalisés avant mars 2016.Cet entretien ne concerne pas l'évaluation du travail du salarié. Il porte sur ses perspectives d'évolution professionnelle (changement de poste, promotion...) et ses besoins en formation. Un compte-rendu est rédigé et une copie est remise au salarié.

Tous les 6 ans, l'entretien fait un récapitulatif du parcours professionnel du salarié. Il permet de vérifier que le salarié a bénéficié des entretiens professionnels prévus au cours des 6 dernières années.

Il permet également de s'assurer qu'au cours de cette période le salarié a :
• suivi au moins une action de formation, (justifier d’une procédure de maintien ou de mise à niveau des compétences)

• acquis une certification professionnelle (diplôme...)
• 
et bénéficié d'une progression salariale ou professionnelle.

Un compte-rendu est alors rédigé et une copie est remise au salarié.

En résumé :
> obligatoire pour toutes les entreprises
> formations à la demande du salarié
> distinct de l'entretien annuel d'évaluation





Ces articles pourraient vous intéresser :
< >
 

Document sans nom
FOMATIONS OSSATURE BOIS INNOVATION R&D EDITION RESSOURCES INFOS PRATIQUES
         
Formations Gros oeuvre Ossature bois Nos compétences, moyens et équipements Les livres Bois PE Les vidéos publiques Découvrir Bois PE
Formations Toitures terrasses Ossature bois        
Formations ITE & finitions extérieures Ossature bois Nos références   Les documents stagiaires Coordonnées et accès
Formations Second oeuvre Ossature bois        
Formations Transition énergétique Ossature bois Notre adossement universitaire   Les vidéos stagiaires Hébergement et repas
Formations Dessin 3D Ossature bois        
Formations Découverte Ossature bois     Les idées MOB FAQ
         
Journée technique habitat HPE en ossature bois     Toutes les vidéos Newsletter
         
Les formations à la demande     Toutes les photos  
         
Financer sa formation        
         
Devenir formateur Bois PE        
         
Agenda des formations